logo smegreg

Le tableau de bord

Le principe du tableau de bord

Le tableau de bord est actualisé chaque année par le SMEGREG avant d’être validé par la CLE :

pdfTélécharger le Tableau de bord n°6 4.53 Mo

pdfTélécharger le Tableau de Bord n°7 4.48 Mo

Tdb2013

  • il permet de suivre la mise en œuvre du SAGE, son incidence sur les usages de l’eau et l’état des ressources en eau, et l’évaluation de son efficacité ;
  • il sert de référence commune pour le partage de la ressource et sa gestion ;
  • il bénéficie de toutes les connaissances acquises et bases de données réalisées sur fonds publics et fait le point sur l’avancement des études susceptibles d’avoir des implications sur le SAGE ;
  • il est compatible avec le tableau de bord du SDAGE Adour-Garonne qui en reprend les principaux constats ;
  • il permet l’élaboration et le suivi de la politique de communication.

Actions pour l’optimisation des usages

Lutte contre les pertes sur les réseaux de distribution

Aujourd’hui les pertes réseaux correspondent à 20 % des volumes prélevés à l’échelle du département, contre 25 % il y a 10 ans. Depuis 2003, près de 70 diagnostics réseaux ont été effectués et 30 sectorisations ont été réalisées. Elles renseignent les communes sur les débits en temps réel et facilitent la recherche de fuites. Ainsi en 2013, 70% des communes ayant déclaré leur indice de perte, présentent des pertes réseau acceptables.

Retour sur les dispositifs de sensibilisation en 2013

  • 5 000 personnes conseillées dans les Espaces info économies d’eau ;
  • 12 000 élèves girondins ont participé à «L’eau, un enjeu majeur pour le département de la Gironde» ;
  • 6 000 visites par mois sur le site www.jeconomiseleau.org ;
  • et aussi 35 000 kits MAC Eau distribués en date du mois de novembre 2014.

Substitution des ressources

D’ici 2021, il est prévu que les ressources de substitution fournissent 20 millions de m³ par an. Actuellement, elles produisent 2,3 millions de m³ dont 1 million de m³ provient de la Garonne pour alimenter les industries  sur la Presqu’île d’Ambes, 850 000 m³ du forage de Salignac (eau potable) et près de 500 000 m³ du forage de Bayas (eau potable).

forageBayas

Les financements

Les aides pour mettre en œuvre les actions d’économies d’eau s’élèvent à plus de 3 millions d’euros, dont les deux tiers sont versés par l’Agence de l’eau Adour Garonne. Elles financent les études, les travaux et des formations. En 2012, les principaux bénéficiaires ont été les collectivités, puis les agriculteurs.

Le budget lié au SAGE est de 800 000 euros, dont la majorité provient du Conseil général. Il est consacré aux missions des secrétariats (animation, collecte de données et études).

Etude des prélèvements sur le département

graphePrelevements copie

Depuis la mise en place du SAGE nappes profondes en 2003, on constate une diminution des prélèvements dans les nappes profondes, alors que dans le même temps la population a augmenté de près de 10 %. Cela prouve ainsi l’efficacité des mesures prises et des actions menées.

Etat des nappes du SAGE

Même si la situation s’améliore, les surexploitations locales perdurent et le classement des unités de gestion déficitaires reste inchangé. Ce ne sera qu’avec la mise en service du premier grand projet de substitution monté pour la Communauté urbaine de Bordeaux, prévu pour 2023, que ce classement sera en mesure d’évoluer.

La lettre des Nappes profondes