Imprimer

N°3 NOVEMBRE 2016

Voir la version en ligne

La lettre des nappes profondes de Gironde

---
 

Editorial

Hervé SERVAT

Directeur adjoint
Direction Départementale des Territoires et de la Mer de la Gironde

Le premier SAGE Nappes profondes de Gironde approuvé en 2003 l'affirmait déjà : "les économies d'eau et la maîtrise des consommations ne pourront, à elles seules, nous permettre d'atteindre les objectifs du SAGE en matière de réduction des prélèvements dans les nappes surexploitées. Des substitutions de ressources devront être mises en œuvre".

De fait, la politique d'économie d'eau, malgré son efficacité, ne peut suffire à faire face à la croissance démographique de la Gironde, tout en garantissant l’accès de tous à une ressource en eau de qualité. Le temps est donc venu de créer au moins un premier pôle de production qui se substituera en tout ou partie à des prélèvements existants.

Porté par Bordeaux-Métropole pour alimenter un territoire qui la dépasse largement, le projet de champ captant des Landes du Médoc présente un fort potentiel pour répondre à cet enjeu, d’intérêt général. Des études approfondies ont été engagées, ainsi qu’une concertation poussée avec les acteurs du territoire, afin de mieux comprendre, puis d’éviter ou réduire les impacts que ce projet pourrait engendrer localement. La compensation des éventuels impacts résiduels devra aussi être intégrée.

Ceci doit conduire, dans les prochains mois, à préciser le projet qui pourra être soumis aux procédures réglementaires en vigueur. Les démarches en cours permettront de disposer de l’ensemble des éléments de nature à éclairer les décisions administratives qui relèveront in fine de l’autorité de l’État.

 
 
---
 

Réunion inter-CLE du 28 juin 2016

Le 28 juin dernier s'est tenue la quatrième réunion commune de la CLE du SAGE des lacs médocains avec la CLE du SAGE des nappes profondes de Gironde. Il s'agissait de faire le point sur un des grands projets de ressources de substitution : le champ captant des Landes du Médoc.

41 personnes ont participé, à Sainte Hélène, à cette réunion importante qui clôturait la première phase de concertation menée, à la demande des deux CLE, par le SMEGREG. Si les membres des CLE constituaient l'essentiel de l'assistance, on aura noté la présence de plusieurs responsables de services de l'eau potable qui seront alimentés par ce champ captant et qui diminueront ainsi leurs prélèvements à l'Eocène. Trois présentations successives, notamment sur les impacts du projet, ont servi de support aux débats.
Pour en savoir plus sur ce projet, rendez vous sur le site internet qui lui est dédié, accessible à partir de la page d'accueil du site de l'EPTB des Nappes profondes de Gironde (www.smegreg.org).

Lire la suite

 
 
 
 

Grands et petits projets

On parle beaucoup des grands projets de substitution. Qualifiés de structurants car ils auront une influence importante sur l'organisation future de l'alimentation en eau potable, ils font souvent débat car on craint aussi leurs impacts sur les ressources et les usages. On parle moins des petits projets locaux, existants ou à venir, pour relever le défi de la gestion équilibrée et durable des nappes profondes.
20 millions de m3/an, c'est le besoin en ressources de substitution pour réparer les nappes profondes déficitaires. Fixée par la CLE lors de l'actualisation 2015 des besoins, une telle capacité signifie que nous allons devoir modifier nos sources d'approvisionnement en eau potable pour près de 20% des volumes actuellement prélevés pour l’eau potable dans le milieu naturel, soit l’équivalent de la demande de 300 000 habitants. Ces volumes expliquent que les recherches se soient orientées en priorité vers de grands projets.

 

En savoir plus

 
-
-
---
 
 

Et toujours des recherches de nouvelles ressources

La recherche de ressources nouvelles, alternatives aux nappes profondes déficitaires ou soumises à un risque local, est une activité permanente du SMEGREG. Après le sud Médoc, c'est dans l'Entre deux Mers que la prochaine prospection aura lieu.

Au début de l'été s'est achevé le chantier d'un deuxième forage de recherche d'eau à l'Oligocène à Castelnau de Médoc, pour le Syndicat d'eau potable du même nom. Le potentiel exploitable trouvé est suffisant pour envisager une substitution en abandonnant totalement le forage de Villegeorges qui sollicite l'Eocène centre déficitaire et fournit une eau naturellement trop fluorée.

  Lire la suite
 
 
 

Des réseaux d'eau indépendants sur le territoire de la Métropole

Sur Bordeaux Métropole, certains territoires spécifiques ont leurs propres ressources et exploitent des réseaux indépendants pour fournir de l'eau potable aux usagers : les Castors de Pessac, l'aéroport de Bordeaux Mérignac, ou l’Université de Bordeaux. Des raisons historiques ou des contextes locaux atypiques expliquent l’existence de ces réseaux indépendants. Ils n’échappent pas pour autant aux objectifs d’économies du SAGE et à un suivi rigoureux.

Le plus étonnant de ces services indépendants est celui du quartier des "Castors" à Pessac. Entre 1948 et 1951, 150 familles d'ouvriers construisent leurs propres maisons individuelles mais aussi leurs équipements collectifs avec un système coopératif, de type kibboutz. C'est ainsi qu'ils créent leur propre forage à l’Oligocène, leur château d'eau et leur réseau, exploités par les membres du groupement. Aujourd’hui, ce sont encore des familles d'origine et leurs enfants qui gèrent ce système de façon autonome, permettant aux habitants de bénéficier d’une eau à un prix modique...

 Lire la suite

 
 
 

Un chiffre : l'empreinte d'un habitant sur la ressource

L'empreinte d'un habitant est l’indicateur de référence pour l’évaluation de la politique d’économie d’eau. Cet indicateur girondin correspond au volume prélevé pour l’eau potable par habitant. Cette valeur inclut non seulement la consommation de chaque habitant, mais aussi les volumes perdus en distribution et les volumes consommés pour les usages collectifs et par les acteurs économiques. En 2014, cette valeur était de 74 m3/hab/an, ce qui est très bon pour un département du sud de la France et accueillant un public touristique. Cet indicateur reflète aussi le résultat positif des actions réalisées depuis plus de 10 ans avec le SAGE Nappes profondes ; il a diminué en effet de plus de 20 points.
 
 

 
-
-
 

3 questions à Maria de Vos, Directrice du Syndicat mixte de la Dune du Pilat

Le SMEGREG et le Syndicat de la dune du Pilat se sont rencontrés récemment pour échanger sur leur expérience de la gestion patrimoniale de sites naturels atypiques. L’occasion de confronter leurs visions et des préoccupations communes.

1 ) Aviez-vous conscience de la valeur patrimoniale des nappes profondes de Gironde avant cette rencontre ?

Je savais que nous avions là un patrimoine unique, mais je ne le connaissais pas. Ces premiers échanges ont été l'occasion pour l'équipe du syndicat d'en découvrir la valeur et la complexité.


2 ) Avez-vous trouvé des points communs entre vos approches respectives de la préservation de ces patrimoines ?
Tout d'abord le rapport au temps. Dans une société de l'immédiateté, nous avons la responsabilité de sites qui peuvent paraître figés, immuables, alors qu'ils ne le sont pas. Ensuite la pédagogie, fil rouge de nos actions respectives, avec pour objectif de faire comprendre pour faire respecter et garantir la protection.

3 ) Et quelles sont les différences qui vous ont marqué ?
Tout le monde connaît la dune du Pilat, au point que nous nous gardons bien d’en faire la promotion pour que la fréquentation reste raisonnable. Qui connaît les nappes profondes, que personne ne voit ? Seuls les spécialistes peuvent vous en parler. Elles ne se visitent pas. Elles font pourtant partie, au même titre que la dune, du patrimoine des Girondins.

 
 

Saucats a relevé le défi des économies d'eau

Du 13 au 19 juin, les habitants de la commune étaient invités à participer à un programme (balade, conférence, ateliers, animations) dédié à la thématique des nappes profondes et aux économies d'eau.

Si la météo a un peu gâché quelques séquences de ce programme, le public était au rendez vous le week-end à la Fête de la Saint Pierre. De nombreux habitants ont pu échanger et se renseigner sur les gestes et les équipements à privilégier pour réduire facilement leur consommation et leur facture d’eau. Préserver le patrimoine commun des nappes souterraines en réduisant nos consommations d’eau est un défi que de nombreuses collectivités ont décidé de relever en impliquant leurs administrés. Cette opération de sensibilisation sera donc déclinée dans les mois à venir dans d’autres communes du département. D’ici là, chaque Girondin peut compléter son information sur le site wwwjeconomiseleau.org.

 

 
 

L’eau, une matière pour vos supports d'information

Magazines municipaux, lettres d’informations, site internet, réseaux sociaux...Vous disposez de nombreux supports pour relayer les messages du SAGE sur la valeur patrimoniale des nappes profondes, sur le défi de leur gestion et sur les économies d'eau. Le sujet vous paraît peut être complexe ou vous souhaitez illustrer vos articles par des exemples locaux et des informations sûres. Nous sommes en mesure de vous aider, avec des données fiables, pour des articles courts ou des dossiers plus complets à l’attention du grand public ou de personnes plus averties.

SMEGREG – EPTB des Nappes profondes
Contact : 05 57 01 65 65 ou contact@smegreg.org 

 
-
 

Le SMEGREG s'agrandit encore

Trois nouveaux services de l'eau potable ont fait acte de candidature pour rejoindre le SMEGREG : la ville de Libourne, le SIVOM du Bazadais et le Syndicat des eaux de Targon, preuve qu'urbains ou ruraux, les territoires se retrouvent pour la gestion de la ressource.

Membres smegreg 2016

 
 

Ecole : les économies d’eau au programme

Depuis plus de 10 ans, l’Eau Un Enjeu Majeur, partenariat avec l’Education Nationale permet de sensibiliser près de 2500 élèves chaque année en Gironde. Objectif : faire de tous les girondins des « éco citoyens », à terme des usagers conscient de la valeur de l’eau et de l’intérêt de son utilisation raisonnée.

La sensibilisation aux économies d’eau doit commencer dès le plus jeune âge pour faire évoluer les comportements dans la durée. Les questions d’environnement sont par ailleurs au cœur des thèmes abordés par les enseignants. C’est pour ces deux raisons qu’a été mis en place en 2006 le programme d’actions pédagogiques L’EAU, UN ENJEU MAJEUR.
Ce dispositif est accessible aux 5 600 classes girondines, de la maternelle au collège soit environ 150 000 élèves. L’objectif est de sensibiliser chaque jeune, au moins une fois au cours de son parcours scolaire, à la valeur patrimoniale de nos ressources en eau. Ce programme unique et souple offre aux enseignants une large palette d’interventions sur de nombreux sujets (nappes, eaux souterraines, faune, flore, métiers de l’eau, maîtrise des usages...) Ce dispositif fonctionne grâce à 6 associations partenaires qui proposent aux enseignants des animations et activités pédagogiques adaptées aux niveaux et centres d’intérêts des élèves.
 

SMEGREG – EPTB des Nappes profondes
Contact : 05 57 01 65 65 ou contact@smegreg.org

 
 
 

Un geste simple pour les économies d'eau

La chasse aux fuites : un geste simple pour les économies d'eau

Contrôlez régulièrement votre compteur d'eau pour vérifier l'existence de fuites et éviter d’importants volumes d’eau perdus. Un robinet qui goutte, c'est 50 l par jour, une chasse fuyarde peut consommer jusqu’à 500 l/jour ! 
 

 

 
-
 
---
Tous droits réservés, SMEGREG, 2016
Si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre, désabonnez vous

N'hésitez pas à transmettre cette lettre ! Inscriptions sur www.smegreg.org

---